Nombre de lignes au total: 59 Nombre de pages : 2 Nombre de lignes par page : 30

Résultat de la recherche

1 2 Dernier
Recherche dans les herbiers
 Cherche
Résultats trouvés pour : Racine

  Autres utilisations : Les Racines servaient à faire des brosses 'à chiendent', déterrer au printemps, nettoyer, blanchir, couper en brins de même longueur et clouer sur une planche, activité disparue dans les années 50.

  Récolte : Racine, Feuilles, Graines

  Utilisation en cuisine : Racine : cuits à la manière du céleri, aux soupes
Feuilles : ajoutés aux salades, aux soupes, dans des sauces
Graines : comme aromate

  Principes toxiques :
surtout la Racine : aconine, aconitine, napelline, néoline, néopelline

  Principes toxiques :
hétérosides
Racine et tige : alcaloïde
Adonidoside, adénotoxine

  Récolte : Feuilles, Racines, Sève, Fleurs

  Autres noms communs : Amaranthe à Racine rouge, Blé rouge.

  Autres noms communs : Angélique officinale, Angélique vraie, Grande angélique, Herbe aux anges, Herbe du Saint-Esprit, Herbe impériale, Angélique des bois, Angélique des jardins, Angélique des prés, Angélique sauvage, Racine du Saint-Esprit.

  Utilisation en cuisine : Feuilles : ajoutés aux salades, ajoutés aux soupes, comme légume
Jeunes pousses : à la manière des asperges, comme légume
Racines : comme légume
Jeunes tiges : ajoutés aux salades, comme légume, confites dans du sucre
Graines : en pâtisserie

  Utilisation en cuisine : Racines :

  Récolte : Jeunes tiges : mars
Fleurs : mai
Graines : mi-juin - mi-juillet
Jeunes fruits : mai
Racines : en automne quand la plante est fanée, de préférence après une période pluvieuse
Jeunes pousses

  Utilisation en cuisine : Tous les asphodèles sont comestibles
Graines : comme condiment oléagineux à la façon des graines du pavot
Racines : cuites à l'eau ou sous la cendre
Jeunes pousses et grappes de fleurs : à la manière des asperges
Tige :

  Sensation en bouche : Jeunes pousses et Racine : sucré.
Graines : Pavot.

  Risque de confusion avec : les autres espèses d'asphodèles sauf Asphodèle fistuleux (A. fistulosus) qui n'a pas de Racine tubérisée.

  Notes complémentaires : Les Racines contiennent de l'amidon, sont très appréciées des sangliers et étaient autrefois un aliment recherché en période de disette. Mélangées à des figues, utilisées dans la panification ou distillées pour obtenir un alcool très pur. Elles servaient également à préparer une colle pour les reliures et la cordonnerie.
Les rosettes sont délaissées par le bétail.
Les tiges séchées servent de fourrage et s'utilisent pour la confection d'objets.
L'asphodèle rameux est le lieu de prédilection de ponte en Corse de la sauterelle l'Éphippigère d'Algérie (Uromenus brevicollis insularis).
Elle était souvent utilisée dans l'Antiquité pour fleurir les tombes, d'où la légende du Pré de l'Asphodèle, lieu des Enfers dans la mythologie grecque.

  Autres noms communs : Benoîte des villes, Benoîte urbaine, Herbe de saint Benoît, Herbe à la fièvre, Herbe bénite, Herbe du Bon-soldat, Racine-bénite, Benoîte officinale, Racine de giroflée.

  Composition :
Racines et Rhizome : Tanin, Eugénol

  Récolte : Jeunes feuilles : avril - mai
Racines et Rhizome : toute l'année

  Utilisation en cuisine : Jeunes feuilles : ajoutés aux salades, cuits comme légume
Racines séchées : pour parfumer des sauces

  Sensation en bouche : Racine : de clou de girofle.

  Perception du nez : Racine : de clou de girofle.

  Utilisation en cuisine : Jeune hampe florale : crue après avoir été pelée ou confite dans du sucre
Jeunes inflorescences en bouton et encore entourées du pétiole : cuite dans de l'eau ou à la vapeur à la manière des asperges
Feuilles plus âgées : cuites comme légume (gratin, soupe)
Jeunes feuilles : ajoutés aux salades
Fruits : comme condiment
Racines : comme condiment

  Récolte : Feuilles : au printemps avant floraison ou plus tard sans le pétioles
Racines : toute l'année, de préférence au printemps

  Utilisation en cuisine : Jeunes feuilles : en salade
Feuilles plus agées sans les pétioles : en soupe, cuits à la manière des épinards, comme légume
Racine : rapée crue, cuite comme légume ou en purée si elle est trop ligneuse

  Perception du nez : Feuilles et Racine: de betterave.

  Autres noms communs : Navet du diable, Couleuvrée, Vigne-blanche, Vigne du diable, Herbe de feu, Feu-ardent, Rave de serpent, Mandragore grimpante, Fausse Coloquinte, Racine-vierge.

  Principes toxiques :
Toute la plante, surtout la Racine : bryonicine, bryonidine, bryonine, curcurbitacines, bryrésine
Fruits : riche en saponines

  Symptômes chez les humains :
Racine : à faible dose diarrhée, à faible dose irritations, à faible dose vomissements
Fruit : décès, à faible dose troubles digestifs, à faible dose troubles rénaux

  Étymologies : Campanula : en latin (petite cloche), allusion à la forme des fleurs en clochette.
Raiponce : du latin rapum (rave, Racine tuberculeuse)

  Récolte : Fleurs : mai - août
Rosettes : octobre - mai
Racines : de préférence avant la floraison, octobre - mai

  Utilisation en cuisine : Racine : râpée crue ou cuite
Fleurs : comme décoration
Rosette : en salade

  Récolte : Racines

  Composition :
Racine : Vitamines, Sucre, Pectine
Fruits : Huiles essentielles
Racine des variétées cultivées : Eau (88 %), Protides (1 %), Glucides (10 %), Calories (43 Kcal), Lipides (0.2 %), Calcium (27 mg), Phosphore (44 mg), Fer (0.5 mg), Sodium (35 mg), Potassium (322 mg), Magnésium (15 mg), Vitamine A (11000 Ul), Vitamine B1 (0.1 mg), Vitamine B2 (0.6 mg), Vitamine PP (1 mg), Vitamine C (9.5 mg)

  Récolte : Feuilles : mars - juin
Fruits : juillet - octobre
Fleurs : juin - août
Racines : octobre - avril

  Utilisation en cuisine : Racine, avant que la hampe florale ne se développe : crue ou cuite à la manière de la carotte cultivée (Rapé, en jus, comme légume)
Fruits : comme condiment, dans les desserts
Fleurs : comme décoration
Feuilles : ajoutés aux salades

  Sensation en bouche : Racine : goût de carotte, plus sucré et parfumé.
Fruit : très aromatique.

  Perception du nez : Racine : odeur de carotte.
Fruits : odeur de poire au froissement.

  Propriétés médicinales :
Racine : Carminative, Diurétique, Vulnéraire
Fruits : Carminative, Digestive, Stimulante

  Récolte : Feuilles, Fleurs, Racine

  Utilisation en cuisine : Feuilles :
Fleurs :
Racine :

  Récolte : Fleurs : mai
Côtes : avril - mai
Racines, Jeunes pousses, Feuilles, Tiges

  Utilisation en cuisine : Jeunes pousses : crues ou cuite à la vapeur
Tiges avant la floraison : pelées crues ou cuites comme les asperges
Feuilles, débarrassées des épines qui les bordent :
Racines, quand elles sont tendres et charnues : à la manière du salsifis
Boutons floraux : à la manière des l'artichauts

  Principes toxiques :
Racine :
berbérine, chélérythrine, chélidonine, protopine, sanguinarine, tetrahydroptisine

  Autres utilisations : Des galles, couleur rouge sang, nommées 'graine écarlate', provoqué par la cochenille du kermès, étaient tirées autrefois dans le Languedoc et en Provence, une teinture rouge écarlate.
L'écorce, surtout celle des Racines, qui est riches en tanins, était autrefois utilisée pour le tannage des cuirs.

  Notes complémentaires : Une des premières espèces à réapparaître après le passage du feu car protégé par de profondes et puissantes Racines.

  Composition :
Racine : Inuline (R)
Feuilles : Eau (92 %), Protides (2 %), Glucides (5.3 %), Calories (23 Kcal), Lipides (0.3 %), Calcium (140 mg), Phosphore (40 mg), Fer (2.8 mg), Sodium (45 mg), Potassium (420 mg), Magnésium (30 mg), Vitamine A (4000 Ul), Vitamine B1 (0.06 mg), Vitamine B2 (0.1 mg), Vitamine PP (0.5 mg), Vitamine C (35 mg)

  Récolte : Feuilles et Racines

  Utilisation en cuisine : Racines : torréfiées, mélangé à du lait, comme succédané plus digeste de café
Jeunes feuilles : en salade
Feuilles : cuits comme légume
Boutons floraux : conservés dans du vinaigre

  Récolte : Feuilles : au printemps avant floraison
Racines : à la fin de l'hiver
Boutons floraux : mai - juin
Fleurs : mai - juillet
Jeunes pousses : avril - mai

  Utilisation en cuisine : Feuilles plus agées : ajoutés aux soupes, cuits comme légume, facies à la maniére des feuilles de vigne, en beignets (apellé "sole végétale")
Jeunes feuilles :
Boutons floraux : en beignet, comme légume
Racines : crus ou cuits comme légume
Jeunnes pousses : ajoutés aux salades, cuits comme légume
Fleurs : ajoutés aux salades

  Propriétés médicinales :
Feuilles et Racines : Astringente, Émolliente, Expectorante

  Récolte : Racines : juillet - octobre
Graines : août - octobre
Feuilles : juin - octobre

  Récolte : Racines

  Utilisation en cuisine : Racine : cuits comme légume

  Propriétés médicinales :
Racine : Emménagogue
Carminative, Digestive, Diurétique, Stimulante, Galactogène

  Habitat : prés des cours d'eau, en zones chaudes et ensoleillées, sur rochers et murailles donc il déstabilise la structure avec ses profondes Racines.

  Nom occitan : Galineto, Galineta, Gallineta, CRacineù, Barball, Barbaroc de camp.

  Récolte : Jeunes feuilles, Racines

  Utilisation en cuisine : Racine : à la manière du salsifis
Jeunes feuilles : en salade

  Récolte : Pétioles : au printemps de la première année
Racines : de l'automne au printemps de la deuxième année
Jeunes pousses

  Utilisation en cuisine : Pétioles pelés : blanchis et conservés dans le tamari en accompagnement des crudités ou des légumes cuits;
Racines : cuits à la manière du salsifis, sautées ou en gratin
Jeunes pousses : à la manière des asperges
Jeunes pousses : cuits à l'eau comme légume
Racine : cuits à l'eau comme légume

  Sensation en bouche : Racine : saveur délicate d'artichaut.

  Propriétés médicinales :
Racine : Cholagogue, Dépurative, Diaphorétique, Diurétique, Laxative, Sudorifique, Dypoglycémiante, Hypoglycémiante, Antidiabétique, Excellent dépuratif du sang
Feuilles : Vulnéraire, Antibiotique naturel contre le staphylocoque doré

  Utilisation médicinale : Feuilles fraiches : appliquées sur eczéma, psoriasis, acné, furoncles.
Racine fraiche ou sèche : en décotiontion.

  Notes complémentaires : cultivée au Japon (sous le nom de "gobo") et aux USA pour sa Racine couramment consommée comme légume.

  Utilisation en cuisine : Feuilles : ajoutés aux soupes, ajoutés aux farces, cuits comme légume
Fleurs : ajoutés aux salades, comme décoration
Graines :
Racines : bouillies puis frites
Fruits verts : tels quels, confits dans du vinaigre

  Principes toxiques :
Toute la plante, surtout la Racine : Pseudo-alcaloïdes (taxine,taxol, céphalomannine)

1 2 Dernier



Haut de page  Haut de page  Haut de page

Partagez cette page dans vos réseaux sociaux. Vous avez aimé cette page ? Faites le savoir à votre entourage.