Nombre de lignes au total: 343 Nombre de pages : 12 Nombre de lignes par page : 30
Résultats trouvés pour : rat

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Suivant Dernier
Recettes

  Nom de la recette : Gelée de baies d'églantier (ou de gratte-cul)

Recettes

  Nom de la recette : Gratin de fleurs de yucca au jambon

Recettes

  Nom de la recette : Farçun aveyronnais (Gratin aux herbes sauvages)

Recettes

  Introduction : Les sorbes ou cormes, fruits du Sorbier domestique, ressemblent à de minis pommes, mais n'en ont ni le goût ni la saveur. Elles sont très astringentes et doivent être utilisées bien mûre. Pour cela il n'est pas nécessaire de les cuire, il suffit de les laisser mûrir sur l'arbre et d'attendre les premières gelées ou de les cueillir vertes et de les laisser mûrir dans le bas du réfrigérateur, elles deviennent avec le temps brun foncé et leur chair se ramollit.

Recettes

  Introduction : Connue depuis longtemps, cette infusion est efficace dans le traitement contre les inflammations des voies respiratoires.
Elle est faite à base d'un mélange de plantes pectorales, à l'origine quatre (d'où le nom) auquel vinrent s'ajouter, au fil du temps, trois autres pour une plus grande efficacité.

Recettes

  Introduction : Inconditionnel de la cuisine européenne, la sauce béchamel entre notamment dans la préparation d'autres recettes : Lasagnes, Moussaka, Endive au jambon, Bouchées à la reine, etc.

Recettes

  Introduction : Préparation 100 % végétale

Recettes

  Introduction : Le Genévrier Cade ou oxycèdre, arbre omniprésent dans la garrigue, est surtout connus pour son huile aux milles vertus qui est obtenue par combustion lente de son bois.
Les fruits (des cônes et non pas des baies malgré l'apparence. N'oublions pas que les genévriers sont des conifères) sont comestibles au même titre que ceux du Genévrier commun que l'on a l'habitude de mettre dans la choucroute. Le goût de ce dernier est plus doux et agréable que celui du Cade qui est résineux et donc moins utilisé. Cela ne nous empêchera pas d'en faire une gelée, justement pour agrémenter nos préparations du parfum des conifères.

Recettes

  Introduction : Quelle est donc cette plante aux allures bizarres que l’on rencontre souvent plantée aux abords des vignes dans le sud de la France ?
Son nom de sumac des corroyeurs nous rappelle qu’elle était jadis utilisée pour la préparation des cuirs.
Intéressons-nous plutôt à ses grappes de fruits, des centaines de petites lentilles rouges et poilues à la saveur acidulée, pour préparer une limonade désaltérante aux gouts de fruits rouges et riches en vitamines C.

Recettes

  Introduction : Commercialisé en Vendée sous le nom de trousse-pinette, le « vin d’épine » ou « pousse d'épine » est un vin, généralement rouge aromatisé par macération des jeunes pousses du Prunellier ou épine noire, petit arbuste qui donne de petites prunes astreignantes, blues et ronde et dont les rameaux se terminent en pointes noires (d’où le nom d’épine noire).

Recettes

  Liste des ingrédients : 10 g de Bouillon blanc (Verbascum thapsus)
10 g de Coquelicot (Papaver rhoeas)
10 g de Mauve sylvestre (Malva silvestris)
10 g de guimauve (Althaea officinalis)
10 g de Violette odorante (Viola adorata)
10 g de Tussilage (Tussilago farfara)
10 g de pied de chat (Antennaria dioica)
du miel

Recettes

  Mode de préparation : Émincer les échalotes et l'ail. Les faire revenir avec le laurier dans deux cuillerées d'huile d'olive. Mouiller éventuellement avec un peu d'eau ou de fond de légume. Enlever les feuilles de laurier.
Faire revenir les escargots dans le reste d'huile.
Mixer le tout encore chaud avec le reste des ingrédients.
Verser dans de petits ramequins et placer au réfrigérateur.

Recettes

  Mode de préparation : Cueillir les jeunes pousses dès février tant qu’elles sont encore tendres et avant qu’elles ne se ramifient.

Cuire 20 minutes les jeunes pousses dans de l’eau légèrement salée.
Les égoutter et les enrouler encore chaudes dans les tranches de jambon.
Couper le beurre en petits morceaux.
Dans une casserole au bain-marie, délayer au fouet les jaunes d’œufs avec un peu d’eau.
Ajouter le beurre par petits morceaux tout en battant la préparation avec le fouet.
Saler, poivrer et ajouter le jus de citron.
Battre la préparation une dernière fois jusqu’au moment où elle prend une consistance mousseuse.
Servir sans attendre avec les jeunes pousses.

Recettes

  Mode de préparation : Récolter les racines, fin automne, quand la plante est sèche. C'est à cette période qu'elle fait ses réserves, les racines sont alors bien charnues, et avec un peu de chance, il ne sera pas nécessaire de les éplucher, car la peau se détachera d'elle-même.
Si elles sont chétives ou sèches, il est préférable de les réhydrater en les laissant tremper 2-3 jours dans de l'eau.

Laver et éplucher les racines avec un économe, ne garder que les parties renflées et charnues.
Remarquer qu'au contact de l'air leur couleur vire du jaune à l'orange, voire rouge.
Les couper en bâtonnets de grandeur égale.

Dans une casserole, mettre les bâtonnets, le sucre et l'eau.
Porter à ébullition et laisser cuire à feu doux 5 minutes. Laisser reposer 12 heures.
Répéter 5-6 fois l'opération jusqu'à ce que le sucre ait confit les asphodèles. Remuer régulièrement.
Croquer un bâtonnet entre chaque opération pour connaître son degré de confisage.

Bien laisser égoutter les bâtonnets encore chauds.
Rajouter éventuellement de l'eau dans la dernière cuisson pour fluidifier le sirop et lui permettre de mieux s'égoutter.
Les étaler sur du papier sulfurisé et les laisser sécher à l'air libre pendant 24 heures.
Saupoudrer de sucre glace. Mettre en boite et conserver à l'abri de l'humidité.

Recettes

  Mode de préparation : Cueillir les cornouilles début juin, quand elles sont encore vertes et qu'elles commencent à se teinter de rouge.

Les mettre dans un grand bocal.
Faire dissoudre le sel dans l'eau et verser la solution sur les cornouilles jusqu'à les couvrir entièrement. Rabattre le couvercle du bocal sans le fermer.
Laisser fermenter 3 semaines à température ambiante.
Enlever la pellicule qui a pu se former à la surface.
Fermer le bocal et le garder dans un endroit frais.

Recettes

  Mode de préparation : Faire dorer le beurre pour qu'il ait une jolie couleur blonde (ce qui donne le subtil goût de grillé aux madeleines), puis le filtrer dans une passoire fine. Laisser tiédir.
Dans un saladier, tamiser le sucre en poudre, la farine et la levure.
Verser les oeufs dans une jatte avec le miel et le lait. Fouetter, puis incorporer le mélange.
Lorsque la pâte est homogène, ajouter le beurre et fouetter. Ajouter la lavande et mélanger.
Préchauffer le four th. 6 (180 °C). Beurrer puis fariner des moules à madeleines (ou bien plus simple, utilisez des moules antiadhésifs).
Verser une cuillerée à café de pâte dans les moules, faire cuire environ 8 min au four, jusqu'à ce que les madeleines aient une belle coloration et laisser refroidir sur une grille.

Recettes

  Mode de préparation : Laver les herbes à l'eau froide, bien les égoutter et les hacher grossièrement au couteau.
Hacher l'oignon et le faire revenir dans l'huile d'olive jusqu'à ce qui se colore.
Ajouter les herbes et l'ail émincé, faire revenir 2-3 minutes, ajouter le verre d'eau et laisser mijoter à couvert 5 minutes sur petit feu jusqu'a évaporation de l'eau.

Hors du feu, ajouter le yaourt et assaisonner la préparation avec le raz-el-hanout, le poivre et la sauce soja. Réserver.

Décongeler les feuilles de blé et les découper en trois bandes égales.
Placer une cuillérée à café de farce à l'extrémité d'une bande et la replier plusieurs fois pour former un triangle, humecter d'eau la dernière partie pour qu'elle adhère.

Frire les triangles dans de l'huile chaude 1-2 minutes de chaque côté jusqu'à ce qu'ils brunissent. Les écouter sur du papier absorbant.

Recettes

  Mode de préparation : Faire ramollir la mie de pain dans le lait.
Faire chauffer de l'eau, ébouillanter rapidement les herbes sauvages, les égoutter et les hacher grossièrement.
Couper le jambon en petits dés. Battre les oeufs.
Mélanger la chair à saucisse, le jambon, la mie de pain, les herbes, la persillade, les oeufs, saupoudrer de farine, saler et poivrer.
Beurrer un plat à gratin et y verser le « farçun ».
Cuire 45 minutes au four à 200 °C.

Recettes

  Mode de préparation : Récolter la roquette entre septembre et octobre, les jeunes pousses de préférence.
Enlever les tiges, ne garder que les belles feuilles, les sommités fleuries et éventuellement les gousses ; tout est comestible. La plonger 5 minutes dans une eau vinaigrée pour en éliminer les insectes, bien rincer et couper grossièrement.

Émincer les oignons et les faire revenir dans deux cuillérées d'huile d'olive.
Ajouter l'ail écrasé, la roquette et un verre d'eau ou de fond de légume. Laisser mijoter 15 minutes à couvert. Saler et poivrer. Réserver.
Couper la feta en petits cubes.
Mélanger dans un bol le concentré de tomate et l'eau.
Dans un plat allant au four, disposer une première couche de feuille de lasagne, napper de sauce tomate, recouvrir de roquette, parsemer de cubes de feta et couvrir de sauce béchamel.
Répéter l'opération une deuxième fois.
Terminer avec une dernière couche de lasagne, de sauce tomate et le fromage râpé.

Cuire au four 30 à 45 minutes à 200 °C.

Recettes

  Mode de préparation : Laisser le beurre se ramollir à température ambiante ou quelques secondes au four à microondes.
Ajouter les œufs et la crème de marrons, bien mélanger au fouet.
Placer l’appareil dans un plat assez large, type plat à tarte.

Cuire 45 minutes au four thermostat 6-7

Recettes

  Mode de préparation : Pour la réalisation de cette recette j’ai utilisé les plantes suivantes : Feuilles et boutons floraux de Brocoli sauvage, quelques feuilles de Mauve sylvestre, feuilles et fleurs de Diplotaxis, des feuilles de Plantain lancéolé pour leur goût de champignon, de jeunes pousses de Fenouil sauvage, les parties tendres du Salsifis austral, des feuilles de Laiteron des maraîchers, feuilles et boutons floraux de Coquelicot.

Toute plante verte peut être utilisée, comme le Poireau sauvage, le Chénopode blanc, des salades sauvages pas trop amères, les jeunes feuilles d’aubépine, etc.

Récolter quelques poignées d’herbes sauvages de saison (jeunes pousses, feuilles, fleurs), enlever les parties trop coriaces et bien les rincer dans de l’eau légèrement vinaigrée, égoutter, hacher au couteau.

Cuire les feuilles de vigne une dizaine de minutes dans de l’eau salée. Égoutter et laisser refroidir.(Ou utiliser des feuilles de vigne en saumure vendues dans les commerces asiatiques et qu’il conviendra de rincer avant utilisation.)

Couper le citron en quatre, le presser pour en extraire le jus, conserver les peaux.

Éplucher et émincer les oignions et l’ail, les faire revenir dans l’huile d’olive, ajouter le riz, laisser colorer, ajouter 40 cl de fond, poivrer et laisser cuire à feu doux 5-10 minutes jusqu’à évaporation du liquide. Le riz doit être à peine cuit et encore ferme. Laisser refroidir.

Pour rouler les dolmas :

Placer une feuille de vigne sur la table, les nervures vers le haut.
Placer une c. à s. de farce au niveau du pétiole, commencer à rouler la feuille, rabattre les deux cotés vers le centre et finir de rouler.

Les placer bien serrées dans une poêle, ajouter le reste de fond, le jus de citron et les peaux dessus.
Cuire une heure à couvert et à feux doux jusqu'à évaporation du liquide.
Rajouter un peu d'eau si besoin.

Recettes

  Mode de préparation : Récolter les panicules de fruits de sumac avant les pluies d’octobre, car elles ont tendance à « laver » les fruits qui perdent alors une partie de leur acidité.

Les égrainer tout en évitant les bouts de tiges dont le suc est toxique et qui risqueront de donner un gout amer à la boisson.
Mélanger avec l’eau froide, laisser macérer une demi-journée.
Filtrer à travers un chinois étamine pour éliminer les petits poils.
Ajouter le sucre, mélanger pour le dissoudre puis mettre en bouteille et placer au réfrigérateur.

Recettes

  Mode de préparation : Piler l’ail et les pignons dans un mortier.
Couper finement les herbes au couteau.
Écraser les figues avec une fourchette.
Ajouter le reste des ingrédients et mélanger le tout.
Placer une heure au réfrigérateur avant de servir.

Recettes

  Mode de préparation : Plonger les glands dans une grande quantité d’eau. Ceux qui flottent peuvent d’emblée être éliminés.
Porter l’eau à ébullition et laisser cuire 5 minutes.
Égoutter et laisser refroidir.
Écorcer les glands puis les mettre dans de l’eau fraiche pour une deuxième cuisson.
Égoutter et laisser refroidir. Éliminer les peaux restantes.
Répéter l’opération dans de l’eau fraiche autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que l’eau reste limpide. Gouter un gland, il doit avoir perdu son amertume.

Une autre façon consiste à mettre les glands dans un sac en toile de jute et le laisser quelque temps dans un cours d’eau, un ruisseau par exemple. C’est à nouveau l’eau qui va « laver » en quelque sorte les glands.

Une méthode plus ancienne consistait à enterrer le sac de jute durant tout l’hiver, les glands avaient tendance à noircir, mais avait perdu la majeure partie de leur amertume.

Recettes

  Mode de préparation : La compote de pommes

Éplucher et couper les pommes en morceaux.
Faire fondre le beurre dans une poêle puis ajouter les morceaux de pommes, le sucre et la cannelle. Faire revenir le tout une dizaine de minutes. Réserver.

Les glands caramélisés

Placer une poignée de glands, une c. à s. de sucre et une c. à s. d’eau dans une casserole.
Cuire à petit feu jusqu’à ce que le sucre caramélise et prenne une couleur brunâtre.

Le gélifiant

Diluer l’agar-agar dans 50 ml de lait froid.
Porter le restant du lait et 25 g de sucre blanc à ébullition. Ajouter l’agar-agar, mélanger le tout et laisser tiédir.

La crème de glands

Réduire à la main les glands restants en purée. Ajouter le yaourt, 25 g de sucre blanc, le sucre vanillé et la moitié du gélifiant. Mélanger le tout.

La crème de soja

Ajouter à la crème de soja 25 g de sucre blanc et le restant du gélifiant. Mélanger le tout.

L’eau sucrée

Mélanger l’eau, 25 g de sucre et l’eau de vie, jusqu’à dissolution du sucre.

L’assemblage

Tremper un à un les biscuits dans l’eau sucrée et garnir le fond et les bords d’un moule à manqué.
Mettre une couche de crème de glands, la compote de pommes et terminer par une couche de crème de soja.
Décorer avec les glands caramélisés.

Placer 1 heure au réfrigérateur.

Recettes

  Mode de préparation : Dégraisser les filets, les rincer à l’eau claire, les sécher avec un torchon propre.
Dans un récipient à peine plus grand que les filets (un moule à cake fera l’affaire), mettre la moitié du sel, placer les filets dessus et recouvrir avec le reste du sel. Mettre au réfrigérateur 12 heures.

Enlever les filets et les rincer sous un peu d’eau pour élimer l’excédent de sel. Bien les sécher.
Les rouler dans les herbes de Provence puis les envelopper avec le reste des herbes dans un torchon propre. Les laisser sécher durant 1 mois dans le bas du réfrigérateur.

Recettes

  Présentation : Disposer sur une assiette la partie basse d'une poire, surmonter la d'une boule de sorbet, puis de la partie haute.
Servir avec un nappage au chocolat (Mélanger de la préparation instantanée au cacao avec un peu d'eau, ça fera l'affaire).

Recettes

  Présentation : Mettre quelques brins dans la bouteille pour décoration.

Recettes

  Présentation : Blanchir au batteur les jaunes avec le sucre et le lait.
Travailler entre les doigts le beurre coupé en morceaux et la farine jusqu’à l'obtention d’une pâte homogène à l’aspect du sable.
Ajouter les œufs blanchis et mélanger le tout du bout des doigts.
Former une boule et la laisser reposer 1 heure au réfrigérateur.

Recettes

  Présentation : Le résultat obtenu pourra être utilisé à la manière des amandes. Séché puis moulu en farine, écrasé en pâte, mixé avec du l’ait pour la préparation d’une boisson, caramélisé, torréfié ou simplement tel quel.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Suivant Dernier